archives‎ > ‎Spécial "mariage"‎ > ‎

Dessins d'enfants... et autres créations

Poème d’une maman 
  au Président de la République

 

Monsieur le Président,

 

Une maman vous écrit.

La promesse d’un changement

Assure qu'il est bon et bien qu'un enfant vive sans maman.

Au nom de la modernité, vous retirez le premier des droits

Aux plus petits qui se consolent aux creux de nos bras.

 

N’avez-vous pas eu de mère?

Sa douce main ne vous a-t-elle pas caressé le visage?

A vos pleurs, n’a-t-elle pas répondu votre prénom dont elle était si fière?

Au long des ans, elle vous a conduit au passage

Qui a fait de vous...un père.

 

Maman,

Vous n’avez pu compter le nombre de fois ce mot prononcé,

Ni par vous, ni par vos enfants.

Des enfants du monde, c’est le mot préféré,

Au nom de l’Egalité, vous le niez.

 

Au pays des droits de l’Homme, que l’on exulte avec fracas,

La République peut-elle dire à ses enfants:

«Tu n’auras pas de mère et tu n’en souffriras pas,

Etre orphelin est un bien pour l’Etat?»

Le mot «maman», condamné au silence, pour certains seulement.

 

Au nom de ceux-ci et de tous les autres à venir,

S’il vous plaît, Monsieur le Président,

Laissez  un père et une mère à chaque enfant.

Pensez à l‘Egalité que vous aimez brandir.

 

Ne méprisez pas les mères de ce pays,

Qui, de la nuit au matin, se lèvent pour consoler

Du matin à la nuit, se donnent sans compter.

 

Reconnaissez la souffrance des orphelins,

Ne mentez pas aux coeurs de demain

Afin qu’ils prennent le meilleur des chemins.

 

Si imparfaite soit elle, une maman n'a pas de prix.

Celle qui donne la vie fait un don magnifique.

L'enfant abandonné, dans les larmes, le sait et le vit:

Une maman est unique.

 

 

Une maman